Archive for ITW et rencontres

Visite au Naia Museum (Bretagne)

Pendant les vacances, nous avons découvert un petit musée complétement délirant : Le « Naia Museum » en Bretagne.

Même mes fils, qui pourtant détestent les musées, ont adoré.
C’est psychédélique, déroutant, original, ludique… Un mélange de sculptures, peintures, de mises en scènes d’oeuvres de 40 artistes contemporains français et internationaux.

Traverser les salles du Naia Museum c’est faire un voyage dans l’espace et le temps, tous vos sens sont en alertes.

Il y a 4 salles représentants les différents courants artistiques de l’imaginaire Fantastique. Chacun y trouve son compte en fonction de ses références. Pour ma part, les peintures et les sculptures m’ont surtout fait penser à des films de Science-Fiction (Avatar, Star Wars, Alien…).

Voici, ci-dessous, quelques oeuvres présentées au musée. J’ai une prédilection pour les sculptures de métal et en particulier pour les oeuvres géantes de Patrice « Pit » Hubert (Facebook  et site web : www.1661235.com)

 

– Salle 1 : Duality /  Paradox 
Tim Roosen - "Faun" (Belgique)

Tim Roosen – « Faun » (Belgique). Source : photo personnelle

– Salle 2 :   Mineral / Organic
Yoann Penard - Alpha et Omega

Yoann Penard – « Alpha et Omega » (France). Source : page facebook du musée

Source : www.facebook.com/pages/Naïa-Museum

Site web de l’artiste : http://www.yoann-penard.com/

 

– Salle 3 : Cabinet de curiosité

poisson plume

http://www.phfassier.fr/m/OVERBLOG/BLOG/162_poisson_plume/poisson_plume_martinefa.gif

 

– Salle 4 : « Abode of Giants »

Des sculptures métalliques de plusieurs mètres de haut. C’est dans ces moments que je regrette d’avoir un petit budget et un petit jardin.

 

 

A voir en Bretagne : Le « Naia Museum » (Rochefort en Terre)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

5 questions à Lily Lou : blogueuse sexo.

Les réseaux sociaux sont souvent synonyme de rencontres virtuelles et déshumanisées. Mais nous oublions trop souvent qu’il existe de vraies personnes assises derrière leur écran. Dés que j’en ai la possibilité je pars à leur rencontre.

Lily est une jeune femme pétillante que j’ai eu l’occasion de connaitre avant la création de son blog http://ohmylollipop.com.

Elle ose parler avec décontraction d’un sujet encore tabou pour beaucoup.
Pour comprendre sa démarche j’ai eu envie de l’interviewer, expérience qu’elle a accepté avec spontanéité et gentillesse.

 

Bonjour Lily et merci d’accepter cet exercice de style.
 

1 / Pourquoi créer un blog, quelle est ta motivation première ? et pourquoi parler du sexe et de la séduction ?

C’est en fait l’écriture qui m’a mené vers le blog. J’ai créé ce blog comme d’autres ouvre la boite de Pandore. Je n’avais pas idée de ce qui m’attendais. Au départ, je me suis demandée si je devais utiliser le JE. J’avais envie de mélanger vie privée et infos, cette décision a donc été facile à prendre. Je suis blogueuse et non journaliste, c’est pourquoi je dois m’engager. Le JE s’impose. 

Avec mes copines, nous parlons beaucoup et depuis toujours de la sexualité, du rapport au corps et de nos désirs. Je suis restée une vraie ado dans l’âme et j’adore les histoires de garçons. Puis d’un autre côté, j’ai eu envie de porter ce thème, car en tant que femme, je n’ai pas toujours vécu ma sexualité sereinement. Prendre la parole, écrire, communiquer, permet de délier les langues et de dépasser les tabous. 
Je dois dire que depuis  plus d’un an que le blog existe, j’ai fait des rencontres incroyables. J’ai remis en cause mon rapport aux autres, à mon corps, à ma sensorialité et à ma sexualité. A chaque nouvel article, j’apprends…
Pour moi, c’est un acte militant. Celui de replacer la femme au cœur de sa sexualite. Si grâce à ce blog je peux faire réagir ou amener certains à se poser des questions, j’en suis heureuse.

 

2/ Quel est ton rythme d’écriture ?
Je suis totalement désorganisée. J’essaie d’écrire deux fois par semaine. Belle ambition que je ne tiens pas toujours.

 

3 / Comment s’est fait ton premier partenariat ?
J’ai eu envie de créer des concours. D’une part pour rendre mon blog plus attirant mais aussi pour offrir la possibilité à celles qui hésitent d’acquérir un sextoy ou un objet coquin.

 

4 / Comment est ton espace de travail ? Comment se déroule l’écriture d’un post ?
Je suis plutôt du type « pas très organisée ». J’ai un mini ipad toujours dans mon sac et je le sors dans le métro, en attendant une copine, dans un café ou encore une salle d’attente. Il me permet d’écrire selon mes envies quelque soit le lieu. J’adore cette liberté !

 

 5/ Que pourrais tu dire ou voudrais tu dire aux femmes (et aux hommes) qui considèrent ce sujet comme tabou ?
La sexualité est peut-être ce qui nous touche le plus. En parler permet de faire tomber des tabous. Il n’y a pas une sexualité qui ressemble à une autre. Etre à l’aise avec votre corps et votre sexualité peut vous rendre la vie plus facile et même vous rendre plus heureux. Quand vous faites l’amour ne pensez pas performance, pensez  plaisir. Le votre en premier puis celui de l’autre.

 

Merci beaucoup Lily pour cette interview et merci d’oser parler de ce sujet.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

#salonlivre 2015 : rencontre avec Joseph Joffo

J’aime beaucoup les réseaux sociaux, la blogosphère et les tweets mais rien ne vaut de vrais rencontres IRL (In Real Life), alors de temps en temps je provoque ces rencontres. Cette fois j’ai posé une journée pour aller au salon du livre et comme j’ai créé un blog de lecture depuis peu www.mediaphotos.net j’ai besoin d’idées pour l’alimenter.

Si je suis un peu déçue parce que le lundi il n’y a pas beaucoup de dédicaces, bonne nouvelle : j’ai fait de superbes rencontres dont voici un résumé. Les articles sur les ouvrages trouvés durant l’après midi, seront présentés  dans www.mediaphotos.net dans les semaines à venir.

1 / Feldrik Rivat

2 / Edition point2

3/ CVRD

4/  Gordon Zola

5/ braillenet.org

6/ Découverte d’une nouvelle BD

7/ Joseph Joffo

Ma première idée était de rediscuter un moment avec Feldrik Rivat auteur des « Kerns de l’oubli ». Je l’ai rencontré en 2012 lors de ses premières dédicaces au Cultura de Sainte Geneviève des Bois. Il a changé d’éditeur et peut maintenant vivre de sa plume.

J’ai mené l’enquête sur l’avenir des éditions Point2 dont j’avais parlé le 14 avril 2011 au moment de leur première installation en librairie. J’ai un article en préparation et j’avais besoin d’informations supplémentaires.

J’ai découvert un jeune dessinateur (Pseudo : CVRD) dont l’école de dessin est juste à coté de chez moi. Il participe à l’illustration d’un livre : « La cour des Miracles » dans le cadre d’un concours organisé par www.millesaisons.fr

J’ai rencontré Gordon Zola que je ne connaissais pas (Et oui, cela sert aussi à cela les salons, découvrir des auteurs ou des sujets vers lesquels nous n’irions pas spontanément). Et comme je suis une vraie documentaliste, ma première question concernait les problèmes de droits d’auteur inhérents à ses satires des œuvres d’Hergé. Evidemment, j’ai mis les pieds dans le plat sans connaitre son procès avec les descendants d’Hergé.

J’ai discuté avec un non voyant de l’association braillenet.org de la meilleure manière d’adapter mes blogs à son handicap.

Et enfin, j’ai découvert une nouvelle bande dessinée qui m’a fait beaucoup rire, mais vraiment beaucoup. (Chut, c’est top secret…. Bientôt sur médiaphotos.net)

Mais ma plus belle surprise fut ma rencontre avec Joseph Joffo. Sur un tout petit stand, au coin d’une allée : un monsieur assis derrière une table. J’ai été si surprise de voir le nom « Joseph Joffo » écrit un peu partout que je lui ai demandé si c’était vraiment lui.

Pardonnez ma franchise mais j’associe le livre « un sac de bille » au classique scolaire. Et en général un auteur de classique n’est plus de ce monde. J’ai donc été à la fois surprise, émue et déstabilisée de rencontrer l’auteur d’un sac de billes. Une rencontre imprévue qui transforme une journée.

Joseh-Joffo-salon-livre-2015

Un grand merci,Monsieur, pour vos témoignages sur la seconde guerre mondiale, j’apprécie beaucoup les histoires vraies racontées par ceux qui les ont vécues.

Un grand merci pour ces quelques minutes que vous m’avez accordé tout simplement et pour votre dédicace car bien sur j’ai « encore craqué » et j’ai acheté la suite d’un sac de bille : « Baby Foot ».

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button