Archive for Héros du quotidien

#salonlivre 2015 : rencontre avec Joseph Joffo

J’aime beaucoup les réseaux sociaux, la blogosphère et les tweets mais rien ne vaut de vrais rencontres IRL (In Real Life), alors de temps en temps je provoque ces rencontres. Cette fois j’ai posé une journée pour aller au salon du livre et comme j’ai créé un blog de lecture depuis peu www.mediaphotos.net j’ai besoin d’idées pour l’alimenter.

Si je suis un peu déçue parce que le lundi il n’y a pas beaucoup de dédicaces, bonne nouvelle : j’ai fait de superbes rencontres dont voici un résumé. Les articles sur les ouvrages trouvés durant l’après midi, seront présentés  dans www.mediaphotos.net dans les semaines à venir.

1 / Feldrik Rivat

2 / Edition point2

3/ CVRD

4/  Gordon Zola

5/ braillenet.org

6/ Découverte d’une nouvelle BD

7/ Joseph Joffo

Ma première idée était de rediscuter un moment avec Feldrik Rivat auteur des « Kerns de l’oubli ». Je l’ai rencontré en 2012 lors de ses premières dédicaces au Cultura de Sainte Geneviève des Bois. Il a changé d’éditeur et peut maintenant vivre de sa plume.

J’ai mené l’enquête sur l’avenir des éditions Point2 dont j’avais parlé le 14 avril 2011 au moment de leur première installation en librairie. J’ai un article en préparation et j’avais besoin d’informations supplémentaires.

J’ai découvert un jeune dessinateur (Pseudo : CVRD) dont l’école de dessin est juste à coté de chez moi. Il participe à l’illustration d’un livre : « La cour des Miracles » dans le cadre d’un concours organisé par www.millesaisons.fr

J’ai rencontré Gordon Zola que je ne connaissais pas (Et oui, cela sert aussi à cela les salons, découvrir des auteurs ou des sujets vers lesquels nous n’irions pas spontanément). Et comme je suis une vraie documentaliste, ma première question concernait les problèmes de droits d’auteur inhérents à ses satires des œuvres d’Hergé. Evidemment, j’ai mis les pieds dans le plat sans connaitre son procès avec les descendants d’Hergé.

J’ai discuté avec un non voyant de l’association braillenet.org de la meilleure manière d’adapter mes blogs à son handicap.

Et enfin, j’ai découvert une nouvelle bande dessinée qui m’a fait beaucoup rire, mais vraiment beaucoup. (Chut, c’est top secret…. Bientôt sur médiaphotos.net)

Mais ma plus belle surprise fut ma rencontre avec Joseph Joffo. Sur un tout petit stand, au coin d’une allée : un monsieur assis derrière une table. J’ai été si surprise de voir le nom « Joseph Joffo » écrit un peu partout que je lui ai demandé si c’était vraiment lui.

Pardonnez ma franchise mais j’associe le livre « un sac de bille » au classique scolaire. Et en général un auteur de classique n’est plus de ce monde. J’ai donc été à la fois surprise, émue et déstabilisée de rencontrer l’auteur d’un sac de billes. Une rencontre imprévue qui transforme une journée.

Joseh-Joffo-salon-livre-2015

Un grand merci,Monsieur, pour vos témoignages sur la seconde guerre mondiale, j’apprécie beaucoup les histoires vraies racontées par ceux qui les ont vécues.

Un grand merci pour ces quelques minutes que vous m’avez accordé tout simplement et pour votre dédicace car bien sur j’ai « encore craqué » et j’ai acheté la suite d’un sac de bille : « Baby Foot ».

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Une histoire de tortue et de Lego

En Allemagne, la tortue Schildi a perdu sa patte avant droite. Bonne nouvelle : un vétérinaire allemand lui a fabriqué une prothèse sur mesure en lui installant une roue de Lego pivotante pour lui permettre d’avancer. De l’imagination pour palier au prix des prothèses et permettre à l’animal de retrouver son autonomie.
 
Le résultat en image : 

Sources :
http://www.n24.de/n24/Nachrichten/Panorama/d/3790624/neue-reifen-fuer-verletzte-schildkroete.html

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

l’ORBIS ou l’hopital ailé

Je regarde par hasard l’émission « Titans des airs » sur Discovery Science.
Cette fois-ci l’émission présente l’Orbis, un DC-10 réaménagé, seul hôpital volant au monde. Son équipe médicale vient en aide aux patients des pays en voie de développement.L’avion doit se rendre en Mongolie pour réaliser de la chirurgie oculaire. Partant de Doubai il fait escale à Calcutta pour remplir les réservoirs et embarquer un médecin indien qui apporte les 9 cornées pour effectuer des greffes.Objectifs de cette mission :
– Soigner des malades
– Former des médecins en filmant et commentant les opérations
– Attirer l’attention du public sur les disparités médicales

L’Hôpital Ophtalmologique Volant (HOV) d’ORBIS est un véritable « hôpital ailé » qui réunit pilotes et professionnels des soins oculaires pour apporter la vue aux pays en développement dans tous les coins du monde. Pour plus d’infos : http://www.orbis.org

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Il n’y a pas d’âge pour travailler, apprendre, comprendre…

Tous les ans au moment du bac, nous entendons parler du plus jeune et du plus âgé des candidats. Mais certains vont plus loin dans cette démarche, ils apprennent/travaillent tout au long de leur vie.
Louise del Busto Gomez vient de  prêter serment devant la cour d’appel de Toulouse, elle est maintenant avocate à l’âge de 84 ans alors qu’au début de sa retraite elle n’avait que son certificat d’étude.
Sylvio Ferrera  attrape la Malaria en 1938 et est contraint de quitter ses études pour rentrer se faire soigner au Liban. En 2011, il retourne dans son ancienne école, maintenant appelée École Nationale Supérieure d’Electrotechnique, d’Electronique, d’Informatique, d’Hydraulique et des Télécommunications (ENSEEIHT) pour finalement valider son diplôme le 12 octobre 2012 à l’âge de 96 ans.
Claude Kuhn a 60 ans passe son brevet de pilote d’avion
Liu Qianping, un grand père chinois de 72 ans, devient mannequin pour aider sa petite fille.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button

Un octogénaire coincé dans une voiture accidentée, sauvé par des jeunes

Les pétards du 14 juillet lui auront sauvé la vie
Un octogénaire coincé pendant 48 heures dans une voiture accidentée au Buisson (Lozère) a été sauvé le 14 juillet par trois adolescents, à la recherche d’un endroit désert pour faire exploser des pétards.
Le conducteur de 88 ans s’était égaré deux jours plus tôt après être sorti de l’autoroute A75 en raison d’un orage. Son véhicule a basculé sur le toit, cinq à six mètres en contrebas d’une église, dans un endroit peu fréquenté et à l’abri des regards.
Les trois jeunes, âgés entre 14 et 17 ans, qui voulaient faire sauter des pétards à l’occasion du 14 juillet, ont découvert la voiture et le blessé. L’octogénaire était parvenu à s’allonger entre les fauteuils, la tête sous le tableau de bord et les jambes bloquées par la banquette arrière. Léon n’avait pas bu ni mangé pendant ces deux jours.
Rendez-vous sur Hellocoton !
Share Button